Les essences de bois essentielles

Dans cet article, nous vous décrivons avec notre regard de professionnel du bois de nombreuses essences de bois pour vous aider à faire des choix pertinents pour votre mobilier, pour aménager votre logement ou pour faire de la construction.

En effet, chaque essence de bois a des caractéristiques qui lui sont propres.

Découvrez les essences de bois européens, exotiques ainsi que les essences de bois rares, classées par ordre alphabétique.

essences de bois

essences de bois

Le bois d’Acacia

Le bois d’acacia est le nom de vulgarisation du Robinier qui a été implanté en Europe depuis le 17e siècle. Sa durabilité de plus de 25 ans est supérieure aux autres bois européens. Ainsi, le bois d’acacia concurrence les bois exotiques tel que le Teck. Vous rencontrerez parfois le terme de « Teck européen » pour nommer le bois d’acacia.

Les utilisations du bois d’acacia sont surtout réservées à l’extérieur puisque c’est une essence qui résiste aux intempéries et aux nuisibles sans traitement ce qui en fait un bois très prisé par ceux qui souhaitent réduire leur empreinte écologique ; de plus, l’acacia est résistant aux chocs.

Le bois d’Acajou d’Afrique

Le bois d’acajou d’Afrique appartient à la famille des méliacées qui regroupent près de 600 espèces de plantes et d’arbres. Originaire d’Afrique tropicale, ce bois d’acajou est moyennement durable et nécessite un traitement préalable de conservation, notamment à cause de sa sensibilité aux termites. Le bois d’acajou d’Afrique est de couleur brun rouge. Sa poussière peut causer des démangeaisons donc il est important de porter des protections appropriées lors de son travail.

Les usages du bois d’acajou d’Afrique les plus connus sont : la menuiserie intérieure et extérieure, la confection de meubles et la charpente légère.

Le bois d’Amarante

Le bois d’amarante est originaire d’Amérique du Sud où on le retrouve en quantité limitée bien qu’il ne fasse pas partie des bois rares. Parfois commercialisé sous le nom de bois violet, l’amarante prend cette couleur après une exposition à la lumière. Ce bois ne nécessite pas de traitement, car il est peu imprégnable ; néanmoins, la résistance du bois violet à la pourriture est variable donc il est important de se référer à des professionnels pour bien sélectionner un bois d’amarante de qualité.

Les utilisations du bois d’amarante sont principalement : l’ébénisterie, la sculpture et la fabrication d’instruments de musique. L’amarante est également quelquefois utilisé pour le parquet ou le lambris.

Le bois de Bouleau

Le bouleau est très répandu en France puisqu’il représente 1 % des arbres présents dans les forêts. Cette essence de bois n’est pas durable et nécessite toujours un traitement pour la protéger des nuisibles et lui permettre de résister dans le temps. De ce fait, le bouleau est fortement déconseillé pour un usage extérieur.

Néanmoins, le bois de bouleau est très apprécié pour la confection de meubles, car il possède un grain fin et uniforme ainsi que dans le cadre de la menuiserie intérieure, car il est d’une grande élasticité et facile à travailler. Les utilisations du bois de bouleau se retrouvent également dans la fabrication des panneaux de contreplaqué.

Le bois de Châtaigner

Le châtaigner a une croissance rapide puisqu’il parvient à maturité en 25 ans, soit 4 fois plus vite que le chêne. Très répandu en France, le bois de châtaigner est un bois durable qui résiste aux nuisibles et aux intempéries. Particulièrement adapté à un usage extérieur, il peut également être utilisé en intérieur, ce qui en fait un bois de premier choix.

Les utilisations du bois de châtaignier sont multiples : menuiserie intérieure, ébénisterie, vannerie, charpente… Considéré comme un bois souple et facile à travailler par les artisans du bois, le châtaigner est un choix judicieux pour la fabrication de meubles ou de lames de parquet par exemple.

Le bois de Chêne

Arbre le plus fréquent en France, le chêne représente 40 % des espèces présentes sur le territoire. Le chêne est un bois ancestral utilisé en France pour sa durabilité. Résistant aux intempéries et aux nuisibles, le chêne est un bois multi-usage. Même s’il est aujourd’hui concurrencé par d’autres essences de bois, il demeure très usité par les menuisiers ainsi que par les ébénistes.

Les utilisations du bois de chêne sont principalement : la construction, la menuiserie intérieure et la fabrication de mobilier.

Le chêne reste l’une des essences de bois les moins chères du marché.

Le bois de Citronnier de Ceylan

Le bois de citronnier de Ceylan est le plus recherché de tous les bois de couleur jaune. Il fait partie des bois exotiques précieux. Originaire du Sri Lanka comme son nom l’indique, cette essence de bois est très prisée en ébénisterie pour la finesse de son grain et son éclat. Bois dur et difficile à travailler, il nécessite le savoir-faire d’un vrai professionnel.

Les utilisations du bois de citronnier de Ceylan sont : l’ébénisterie, la coutellerie ainsi que la fabrication de meubles et de petits objets du quotidien.

Le bois de Courbaril

Le bois de courbaril est un bois exotique originaire d’Amérique du Sud. Régulièrement appelé bois de Jatoba, il est couramment utilisé au Brésil. Difficile à travailler à cause de sa dureté et de sa densité, le bois de courbaril est apprécié par les ébénistes pour son grain fin qui offre un très beau résultat sur produit fini. Les spécificités de ce bois d’exception nécessitent l’intervention d’un professionnel du bois qualifié.

Les principaux usages du bois de courbaril sont : l’ébénisterie de luxe, la sculpture, la fabrication de meubles, le parquet et le lambris.

Le bois d’Ébène

Le bois d’ébène est reconnaissable à sa couleur noire. Bois précieux très lourd au grain très fin, il peut provenir de différentes régions du globe en fonction de son type : ébène d’Inde – extrêmement rare, ébène du Gabon, ébène de Madagascar ou ébène de Makassar. Pour être qualifié d’ébène, le bois doit impérativement provenir d’un Diospyros qui est une espèce d’arbre appartenant à la famille des Ebenaceae.

Les utilisations du bois d’ébène sont : l’ébénisterie, la fabrication d’instruments de musique, la sculpture et la confection de petits objets en bois.

Le bois d’Épicéa

Arbre très répandu en Europe du nord et en Allemagne, l’épicéa peuple surtout les régions montagnardes en France. Cette essence de bois est peu durable et nécessite un traitement pour résister aux intempéries comme aux nuisibles.

Les utilisations du bois d’épicéa sont : la fabrication d’instruments de musique pour les essences de la plus haute qualité, mais également le contreplaqué ou la fabrication de meubles.

Le bois de Frêne

Le frêne est un des arbres les plus récents et représente environ 2 % des espèces françaises. D’une faible durabilité, le bois de frêne nécessite un traitement pour résister aux nuisibles et est fortement déconseillé en usage extérieur.

Apprécié pour sa résistance aux chocs et sa souplesse naturelle, le bois de frêne est adapté pour les usages suivants : menuiserie intérieure, ébénisterie, parquet…

Le bois de Garapa

Originaire d’Amérique du Sud, le bois de Garapa est d’une grande durabilité. Moyennement sensible face aux champignons, aux insectes et aux termites, le bois de garapa doit être traité pour assurer sa qualité. Utilisé en extérieur avec un traitement de protection contre l’humidité, le bois de garapa ne nécessite aucun entretien particulier. Facile à travailler, le bois de garapa est plutôt utilisé par les menuisiers.

Les utilisations du bois de garapa sont surtout : les lames de parquet, les terrasses et les menuiseries intérieure et extérieure.

Le bois de Hêtre

De la même famille que le châtaigner et le chêne, le hêtre est un arbre commun en France. Considéré comme un bois non durable contrairement à ses homologues, le hêtre nécessite donc un traitement préalable pour résister aux nuisibles. Pas toujours aisé à scier, le hêtre possède un risque de déformation élevé lors du séchage. De ce fait, c’est un bois qui n’est pas recommandé pour une utilisation en extérieur.

Les usages du bois de hêtre sont principalement : la menuiserie intérieure, la fabrication de meubles, l’ébénisterie, le contreplaqué.

Le bois d’Hévéa

Plus connu sous le nom d’arbre à caoutchouc, le bois d’hévéa est originaire de la forêt amazonienne même s’il est surtout répandu en Asie aujourd’hui. Une fois le caoutchouc extrait, l’arbre est abattu et le bois récupéré. Bois peu durable qui nécessite un traitement de conservation pour faire face aux champignons et aux insectes, le bois d’hévéa est également sensible à l’eau donc il vaut mieux éviter son usage en extérieur. Le bois d’hévéa possède un risque de déformation et de fendillement élevé donc son utilisation est plutôt réservée aux professionnels du bois qui maitrisent sa technicité.

Les principaux usages du bois d’hévéa sont : la fabrication de meubles, la menuiserie intérieure, le parquet, le lambris, les moulures et le contreplaqué.

Le bois d’Ipé

Originaire d’Amérique du Sud ou d’Amérique centrale, le bois d’Ipé est un bois exotique brun d’une excellente durabilité. Résistant à la fois aux nuisibles et aux intempéries, ce bois est très prisé pour des usages extérieurs. Particulièrement recherché pour la fabrication ou la rénovation de terrasses, le bois d’Ipé doit son nom à l’arbre « Tabebuia ». Un traitement pour conserver ou retrouver sa couleur d’origine peut être envisagé sur les conseils d’un professionnel du bois.

Les utilisations du bois d’Ipé sont principalement : la menuiserie extérieure, les terrasses et les bardages et le mobilier extérieur.

Le bois d’Itauba

Originaire d’Amérique du Sud, le bois d’itauba du Brésil est appelé Taoub en Guyane. Considéré comme un bois très durable résistant aux nuisibles comme aux intempéries et à l’eau salée, le bois d’itauba n’est pas imprégnable. Ce bois possède une grande résistance aux variations climatiques, ce qui lui confère des capacités intéressantes pour des constructions extérieures imposantes.

Les principaux usages du bois d’itauba sont : la charpente, les menuiseries intérieure et extérieure, les terrasses, le parquet et le lambris. Très utilisé dans la construction, on retrouve le bois d’Itauba dans la construction de ponts ainsi que sur les chantiers navals.

Le bois de Mélèze

Résineux de montagne, le mélèze est très présent dans les Alpes même s’il est principalement importé de Sibérie. D’une durabilité moyenne, le mélèze est un bois qui s’utilise autant en intérieur qu’en extérieur même s’il présente des risques de déformations élevées en cas d’humidité trop faible donc son utilisation est fortement déconseillée dans les zones trop sèches.

Les usages du bois de mélèze sont : la menuiserie intérieure, la menuiserie extérieure, la charpente, le lambris, les revêtements intérieurs et extérieurs…

Le bois de Noyer

Le noyer est un arbre fruitier très connu puisqu’il donne naissance à la noix. D’une durabilité moyenne, le bois de noyer nécessite un traitement préalable pour résister à l’humidité. Entre le noyer commun qui est le plus répandu et le noyer noir se situe le noyer hybride qui est très utilisé pour son bois.

Les usages du bois de noyer sont : la menuiserie intérieure et l’ébénisterie haut de gamme notamment. Le bois de noyer noir est particulièrement réputé pour la fabrication de couteaux et de crosses de fusils de luxe.

Le bois d’Orme

Le bois d’orme peut être originaire d’Europe, d’Amérique du Nord ou du Japon. Les propriétés peuvent être différentes en fonction du type d’arbre : orme champêtre, orme blanc d’Amérique, orme lisse, orme du Japon, orme de montagne… Globalement, le bois d’orme a une très bonne durabilité et une excellente résistance au froid et à l’humidité. Bois particulièrement stable lorsqu’il est sec, l’orme est agréable à travailler pour les professionnels du bois.

Les utilisations du bois d’orme sont principalement : les menuiseries intérieure et extérieure, les escaliers, la confection de meubles…

Le bois de Padouk

Très présent dans de nombreux pays d’Afrique, le bois de padouk est un bois exotique apprécié pour sa couleur rouge vif qui donne une teinte originale. Très durable, le bois de padouk résiste à l’eau comme aux nuisibles, ce qui en fait un excellent bois pour l’extérieur. Bien qu’il ne nécessite aucun traitement pour sa durabilité, il est possible d’enduire le bois de padouk d’un conservateur pour préserver sa couleur d’origine.

Les principaux usages du bois de padouk sont : les terrasses, le parquet, la charpente, les escaliers, les menuiseries intérieure et extérieure. Le bois de padouk est très prisé dans la construction navale.

Le bois de Palmier

Avec plus de 2500 espèces, le palmier est très répandu dans le monde. Le palmier n’est pas un arbre. Pourtant, son tronc — appelé stipe — est travaillé avec le même savoir-faire qu’un arbre classique. Les professionnels du bois apportent toute leur expertise pour transformer le bois de palmier qui est très difficile à travailler de par sa nature fibreuse. Considéré comme un bois exotique atypique, le bois de palmier supporte difficilement le froid et s’acclimate plutôt de sols pauvres et secs. Peu travaillé en France, il requiert tout le savoir-faire d’un professionnel du bois qui possède de larges connaissances sur les essences de bois atypiques.

Les principales utilisations du bois de palmier sont : l’ébénisterie et la fabrication de meubles.

Le bois de Pin sylvestre

Très présent en Europe, le pin sylvestre est un résineux qui résiste aux températures très froides et qui se satisfait de sols pauvres en minéraux. De ce fait, il est répandu en Sibérie comme le mélèze. Moyennement durable sans traitement, le bois de pin sylvestre est pourtant multi-usages, car on en dispose en grande quantité.

Les usages du bois de pin sylvestre sont : la menuiserie extérieure, la menuiserie intérieure, le parquet, le contreplaqué, la charpente, la fabrication de meubles…

Le bois de Rose

Originaire d’Amérique latine, le bois de rose est associé aux espèces Dalbergia. Reconnaissable à sa couleur rose, le bois de rose offre une déclinaison de couleurs rosées en fonction de l’espèce de dalbergia. Bois durable, il est résistant aux nuisibles ainsi qu’à l’eau. Le bois de rose perd sa teinte éclatante au fil des ans donc il nécessite un entretien particulier de conservation bien connu par les professionnels du bois.

Les usages du bois de rose sont surtout : l’ébénisterie de luxe, la fabrication de meubles et d’objets du quotidien ainsi que la marqueterie.

Le bois de Sycomore

Le sycomore est un érable qui se trouve couramment entouré de hêtres et de sapins. Considéré comme un bois noble, le bois de sycomore est très recherché, car il est esthétique et facile à travailler. Moyennement durable, le bois de sycomore est élastique et souple.

Les usages du bois de sycomore sont les suivants : ébénisterie, fabrication de meubles et d’instruments de musique.

Le bois de Teck

Originaire d’Asie, le bois de teck est très prisé en France pour ses nombreuses qualités. Le teck est un bois exotique qui a la particularité de résister aux aléas climatiques, aux traitements chimiques autant qu’aux nuisibles en tout genre. Bois d’une très grande durabilité qui ne se déforme pas dans le temps, le teck est facile à travailler, ce qui en fait une essence très convoitée. Très prisé pour des usages en extérieur grâce à ses multiples qualités exposées précédemment, il n’en reste pas moins un bois très adapté à l’aménagement intérieur.

Les utilisations les plus courantes du bois de teck sont : les menuiseries intérieure et extérieure, les terrasses, le parquet, la fabrication de meubles, les escaliers, le mobilier d’extérieur et les volets roulants.

Une attention particulière doit être portée à la provenance du bois de teck, car celui issu des plantations est souvent de bien moindre qualité que celui issu de forêts naturelles.

 

Vous avez remarqué que certaines essences d’arbres regroupent des usages similaires et des caractéristiques proches. De ce fait, pour sélectionner le bois le plus approprié à votre projet, nous vous conseillons de vous orienter vers un professionnel du bois qui saura vous expliquer toutes les subtilités concernant telle ou telle essence de bois.