La maison à ossature bois et sa structure préfabriquée en atelier séduisent de plus en plus de candidats à la construction. Son montage, plus rapide et en apparence plus simple, peuvent inciter à choisir l’autoconstruction pour une MOB. Or, passer par un constructeur spécialisé dans cette technique peut aussi avoir ses avantages.

Monter sa maison à ossature bois en autoconstruction

L’autoconstruction d’une maison bois : un choix économique

Construire soi-même sa maison en bois coûte moins cher (30 à 50 %) que faire construire par un professionnel. Cela suppose en revanche de bien appréhender les différents coûts.

Pour une maison en totale autoconstruction bois, vous pouvez en effet acheter les matériaux en direct et économiser ainsi la marge de l’artisan. Encore faut-il savoir quel bois acheter, en quelle quantité, en quelles dimensions… De même, le montage d’une maison en bois nécessite de l’outillage spécifique, qu’il faudra soit acheter soit louer. Enfin, certains matériaux ne sont vendus que dans les magasins destinés aux professionnels.
Pour les maisons à ossature bois à monter en kit, la question de l’approvisionnement se pose moins, puisque tout est fourni. Il faudra néanmoins prévoir de louer une grue ou un engin de levage pour le montage des parois, de la toiture ou des ouvertures.

Le plaisir de faire soi-même, quand on est bricoleur

La vogue du DIY (do it yourself – faire soi-même) a envahi le secteur du bâtiment. Les futurs propriétaires veulent ainsi construire eux-mêmes leur foyer. Même s’il est moins complexe que pour une construction en béton, la simplicité du montage d’une maison à ossature bois n’est qu’apparente.

Les fabricants de constructions bois en kit sont tenus de fournir une notice de montage détaillée. Mais monter un kit n’est pas un jeu d’enfant ! Des compétences techniques sont nécessaires pour garantir la solidité et la stabilité de l’ouvrage. La construction d’une maison en bois, même en kit, est donc plutôt réservée à des bricoleurs expérimentés. Certains particulièrement passionnés pourront même personnaliser des plans de maisons en kit.

Être seul maître à bord… pour le meilleur et pour le pire

L’autoconstruction permet d’abord de s’affranchir de tout intermédiaire. Pas d’artisans à gérer, à relancer, à contrôler… Pouvoir être seul maître à bord est en cela un gros avantage.

Mais c’est aussi un inconvénient, surtout si l’on réalise ce type de chantier pour la première fois. Personne ne pourra valider les choix de matériaux ou de conception, vérifier vos calculs ou simplement vous conseiller sur une mise en œuvre un peu compliquée. Or, votre maison devra être conforme aux normes en vigueur : le plan local d’urbanisme, la réglementation thermique, voire des prescriptions particulières liées à une zone naturelle ou patrimoniale…

Se tromper peut coûter cher en fonctionnement ou même nécessiter des travaux complémentaires pour rattraper les erreurs. Les fabricants de maisons en bois en kit proposent souvent, en plus de la notice détaillée, l’assistance d’un professionnel pour le montage. C’est parfois une bonne solution pour se prémunir d’une malfaçon.

Enfin, en autoconstruction, il n’y a aucune garantie contre les malfaçons ou les défauts. Ici, pas de décennale ou de dommage-ouvrage et rare sont les assureurs qui veulent bien garantir une autoconstruction.

Le constructeur : la solution sécurité

S’entourer de professionnels compétents

Passer par un constructeur pour sa maison bois est l’assurance d’être entouré de professionnels compétents, chacun dans leur domaine. Architecte, technicien structure, bureau d’études thermiques… concevront une maison en bois qui répond parfaitement aux règles et normes en vigueur. Ces experts permettent également de personnaliser sa construction afin qu’elle réponde à votre style de vie.

De plus, le constructeur pourra aussi s’occuper de toute la partie administrative concernant les autorisations d’urbanisme et les démarches : permis de construire, viabilisation du terrain si nécessaire, attestation thermique, étude de sol…

Être couvert par un contrat avec le constructeur

Les contrats concernant les maisons en bois sont exactement les mêmes que pour des constructions maçonnées et sont de deux sortes :

  • Le contrat de construction maison individuelle (CCMI) avec ou sans fourniture de plan : dès lors qu’un constructeur réalise les plans ou intervient dans l’exécution du gros œuvre, il est tenu de signer un CCMI.
  • Le contrat d’architecte (pour surface supérieure à 150 m²) ou de maîtrise d’œuvre : l’architecte ou le MO dessine les plans et supervise l’exécution des travaux avec des artisans.

Ces contrats engagent les constructeurs à livrer dans les délais et au prix convenu. Ils assurent également trois types de garanties :

  • La garantie de parfait achèvement couvrant les dommages dans l’année suivant la réception ;
  • La garantie décennale qui couvre les malfaçons du gros œuvre pendant dix ans ;
  • La garantie biennale ou de bon fonctionnement qui concerne plutôt le second œuvre (pendant deux ans).

Le constructeur, l’architecte ou le maître d’oeuvre doit aussi souscrire une assurance dommage-ouvrage incluse dans le contrat. Cette assurance prend en charge le paiement des travaux relevant de la décennale, le temps de déterminer les responsabilités.

Déléguer la construction de sa maison en bois

Passer par un constructeur consiste à lui déléguer la construction. Il prend la responsabilité de la conception et de l’exécution des travaux. C’est lui qui gère les artisans, les délais et les éventuels retards, qui règle les problèmes… Mais en contrepartie, vous ne pouvez pas du tout intervenir sur le chantier et ne récupérez les clés qu’à la livraison. Aucune possibilité de négocier en direct avec un artisan ou d’effectuer des travaux soi-même, sauf si cela est prévu dès le départ dans le contrat.

Il est ainsi possible par exemple prendre en charge tout ou partie des travaux de second œuvre (cloisons, électricité, plomberie, sols et murs…). Si vous ne faites pas vous-même, vous avez la possibilité de confier ces chantiers à des artisans qu’il supervise. Cela permet des économies et une relative liberté dans la décoration, mais là encore cela nécessite des compétences et une certaine appétence pour le bricolage.

Si l’autoconstruction d’une maison en bois est séduisante, elle n’est cependant pas un jeu d’enfant. La conception et la construction des MOB demandent une expertise que seuls des professionnels peuvent apporter. De plus en plus de constructeurs de maisons en bois adoptent un entre-deux : la maison prête à finir. Le constructeur assure tout le gros œuvre et livre une construction hors d’air et hors d’eau, le propriétaire se charge du second œuvre en totale autonomie.

0 Commentaires/par